Petit-déjeuner d’entreprises

Le petit-déjeuner d'entreprises sur le très haut débit a réuni une soixantaine de participants à l'Hôtel des communes le 3 octobre dernier.

Evènement

Publié le mardi 14 novembre 2017

La Communauté de communes du Pays des Herbiers s’est associée à Vendée numérique pour préparer l’avenir numérique du territoire. Sur le secteur, le projet de déploiement a commencé, en 2015-2016, par 6 opérations de montée en débit.

1Ere étape : la montée en débit en 2015-2018

Il s’agissait en priorité d’enrayer les zones dites blanches, c’est-à-dire les secteurs vraiment sinistrés en terme de débit : une connexion de moins de 2 mégas mais parfois seulement 700 ko… Les travaux réalisés ont permis d’atteindre, a minima, 8 méga par seconde soit un débit au moins quadruplé !

 

2eME étape : la fibre optique pour les entreprises et les habitants

A partir de cette année, le Très Haut Débit devient réalité au Pays des Herbiers avec le déploiement de la fibre optique.

« Afin de répondre rapidement aux besoins des acteurs économiques, le déploiement commence par la FttE (Fiber to the Entreprise). Le secteur des Herbiers a été retenu dans la 1ère phase de déploiement sur le département, c’est-à-dire dès 2017 (études) -2018 (travaux) », explique Sébastien Milcent, chargé de communication et de commercialisation pour Vendée Numérique, venu expliquer aux chefs d’entreprise du petit-déjeuner économique organisé par la Communauté de communes du Pays des Herbiers, le calendrier des opérations.
63 zones prioritaires dont les zones économiques.

Le Pays des Herbiers a ainsi défini des zones dites prioritaires, au nombre de 63, qui vont être fibrées dans les prochains mois. Il s’agit de toutes les zones économiques des 8 communes, des établissements de soins, des mairies, écoles, sites touristiques…

Parmi les entreprises présentes au petit-déjeuner, trois sont venues témoigner de leur intérêt pour ce déploiement rapide :

Crédit photo : ville les Herbiers

Christophe Marquès (La Boulangère and Co), Thierry guignard (Camp’Atlantique) et Frédéric Bonnin (HCL habitat) sont venus expliquer leurs attentes et espoirs à propos du Très Haut Débit.

A La Boulangère and Co, le Très haut débit on y est passé depuis un moment mais avec un prix d’accès très onéreux et surtout une qualité et une sécurité du flux pas conforme aux exigences d’une entreprise réalisant pratiquement un million de chiffre d’affaires par jour.

« Avec la fibre optique, nous allons pouvoir revoir notre abonnement mensuel à la baisse et surtout avoir une qualité de flux  et une sécurité optimale en cas de panne », simplifie le Directeur des systèmes d’information de l’entreprise, Christophe Marquès.

Du côté de Camp’Atlantique, gestionnaire de camping dont celui de la Bretèche aux Epesses, Thierry Guignard, le pdg, a déjà le Très Haut Débit sur les nombreux sites de l’entreprise à travers l’hexagone.

« L’accès à Internet via un réseau wifi performant, donc du Très haut débit, est la 3e raison pour choisir son camping après la destination et les équipement aquatiques ».

Du côté de HCL Habitat, Frédéric Bonnin est impatient de l’arrivée du Très Haut Débit car l’entreprise est en Full web, comprenez qu’il peut utilisez son logiciel depuis le web.

« C’est très pratique pour montrer ce que l’on peut faire lorsque l’on est en rendez-vous notamment chez les clients. On a d’ailleurs une meilleure connexion chez eux que dans notre entreprise », explique-t-il avec une pointe d’ironie.

La fibre optique chez l’habitant d’ici fin 2018
Comme douze autres villes vendéennes, les Herbiers va également être fibrée. Cette fibre à l’habitant (FttH) va desservir plus de 7 000 lignes sur la ville, qui pourront être raccordées au THD d’ici fin 2018. Pour l’heure, seul Orange s’est positionné pour proposer une offre de fibre chez l’habitant.

Pour l’ensemble de ces opérations, la participation de la Communauté de communes du Pays des Herbiers s’élève à 2,386 millions d’euros.